La musique – dans un enseignement initiatique

 

La musique, comme la parole, est un langage.

«La musique, comme la parole, est un langage, mais ce langage s’adresse à des facultés différentes. La parole s’adresse plutôt à l’intelligence et, afin d’être comprise, elle demande de l’attention, de la concentration. La musique crée une ambiance, elle ne propose pas de sujet de réflexion, mais elle fait naître immédiatement des sensations ; elle s’adresse donc plutôt au cœur, à la sensibilité qui est une autre forme de compréhension. D’une certaine façon, la parole touche aussi la sensibilité, mais secondairement ; elle s’adresse avant tout à l’intelligence, il faut d’abord avoir compris son sens pour ressentir une émotion. Dans votre vie il est important que vous vous habituiez à consacrer du temps à ces deux formes de langage, la parole et la musique, pour pouvoir développer harmonieusement ces deux facultés : la réflexion et la sensibilité.»

Pensée du 7 septembre 2009

----------------------------------------------------------------«Il y a des gens qui prétendent ne pas pouvoir écouter une musique qu’ils ne comprennent pas. Mais qu’est-ce que cela signifie ? Dans la musique, ce n’est pas la compréhension qui compte, mais les émotions que l’on éprouve sous l’effet des vibrations, de l’harmonie des sons. Est-ce que l’on comprend le chant des oiseaux, le murmure des sources et des ruisseaux, ou le bruissement du vent dans les branches ? Non, mais on est captivé, sous le charme, et c’est cela l’essentiel. Pour les mêmes raisons il vaut toujours mieux chanter les chants dans la langue où ils ont été écrits, même si on n’en comprend pas immédiatement le sens. Il existe en effet un rapport entre la sonorité des mots et la musique, et une traduction détruit ce rapport. La musique n’est pas faite pour être comprise, mais pour être sentie. Même quand elle s’accompagne de paroles, le sens des mots est moins important que leurs sonorités. Étudiez donc bien la nature des états dans lesquels vous plonge la musique que vous écoutez, afin de pouvoir vous servir de ces états pour votre travail spirituel.»

Pensée du 24 août 2017

 

Musique et chant produisent des vibrations
qui attirent des entités célestes.

«Les anges et toutes les entités célestes vivent dans l’harmonie, c’est pourquoi on dit qu’ils sont attirés par la musique et le chant. Cette croyance a sa source dans des temps très anciens. Aussi loin que l’on remonte dans l’histoire des hommes, la musique et le chant ont accompagné les cérémonies sacrées. Les entités célestes aiment la musique parce qu’elles sont elles-mêmes musique. C’est pour traduire cette réalité que tant de peintres ont représenté le Paradis peuplé de créatures lumineuses qui chantent et jouent de divers instruments : harpes, lyres, flûtes, trompettes… Qu’ils proviennent des instruments ou des voix, les sons ont un pouvoir immense sur nos corps psychiques et spirituels à cause de l’intensité des vibrations qu’ils produisent. Il est donc important de prendre conscience des effets de la musique. Et une fois que nous en avons pris conscience, nous devons chercher comment utiliser toutes ces vibrations qui, amplifiées par les sensations de ceux qui la jouent ou qui l’écoutent, créent une atmosphère favorable à la visite des créatures angéliques.»

Pensée du vendredi 6 juin 2014

 

L’univers lui-même est musique.

« L’univers lui-même est musique, il est une construction fondée sur les lois de l’harmonie, régie par les lois de l’harmonie. Et à toutes les créatures l’Intelligence cosmique a donné une note déterminée, un son, une voix, pour qu’elles puissent former une symphonie dans l’univers. En pensant que la Création toute entière, là, maintenant, est en train de chanter, est-ce que cela ne vous rend pas déjà heureux ? Est-ce que cela ne vous donne pas le désir de joindre votre voix à ce chant ?… La moindre vibration harmonieuse sur la terre nous met en relation avec la grande Harmonie cosmique. »

« Cette symphonie de tout l’univers, des poètes, des philosophes comme Pythagore ou Platon l’ont appelée «l’harmonie des sphères». Tout ce qui existe émet des sons, mais évidemment pas des sons dans le sens où nous comprenons généralement le mot « son ». L’harmonie des sphères est cette synthèse de tous les langages dont se sert la création pour se manifester. Dans la nature, nous distinguons non seulement des sons, mais des couleurs, des mouvements, des parfums, des formes, car nos organes des sens nous donnent une perception différenciée des choses. Mais au-delà de nos cinq sens physiques, nous possédons d’autres organes qui sont capables de faire la synthèse de toutes ces perceptions, et dans certains moments exceptionnels il est possible de saisir la création à la fois comme sons, couleurs, formes, mouvements, parfums. Cette harmonie des sphères ne touche pas seulement la sensibilité. C’est aussi une parole de sagesse qui donne la direction à suivre, qui inscrit la loi divine dans l’âme de celui qui a eu le privilège de l’entendre au moins une fois. »

Pensée du 30 septembre 2012

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Ode for Saint Cecilia's Day, HWV 76: No. 3, From Harmony, from Heavenly Harmony

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire