Le pouvoir du mot merci

«La reconnaissance, la gratitude sont des puissances qui désintoxiquent l’organisme, neutralisent les poisons, renouvellent les matériaux... Pourquoi les humains sont-ils tellement ingrats ? Ingrats envers le Créateur, ingrats envers toute la nature, ingrats les uns envers les autres… Ils ne retiennent de leur existence quotidienne que ce qui leur a manqué ou déplu, alors ils ne voient pas qu’il y ait tellement de quoi remercier. Et pourtant si, il y a immensément de quoi remercier. Celui qui veut avancer sur le chemin de l’évolution doit apprendre la reconnaissance, car c’est grâce à elle qu’il obtiendra un jour la clé de la transformation de la matière. Tâchez de bien comprendre cela : si vous savez remercier, la nature des éléments qui entrent dans la composition de votre matière sera différente, plus sensible, plus subtile, plus résistante, et vous sentirez que vos organes psychiques et même physiques font un meilleur travail. »

remercier

«Vous marchez dans la rue et, sans raison précise, vous vous sentez soudain envahi par une sorte de dilatation qui rend votre pas plus léger. Alors non seulement vous trouvez un intérêt, un charme à tout ce que vous ne remarquiez même pas jusque-là, mais les passants vous paraissent tellement sympathiques que vous avez envie de leur sourire pour partager avec eux cette joie, cette gaieté subite qui est venue vous visitez. N’en cherchez pas la cause, car la joie sans cause est la vraie joie. La vraie gaieté est une disposition de l’âme qui par-delà les difficultés, les obstacles et les chagrins, ressent la vie comme un don de Dieu et déborde de reconnaissance. Si vous voulez recevoir souvent cette visite de la gaieté, cultivez la reconnaissance, la reconnaissance envers le Créateur, envers la nature et envers les humains. Alors, même si vous n’avez aucune raison de vous réjouir, la joie viendra vous prendre par surprise, comme lorsque des amis vous font la bonne surprise d’une visite inattendue.

Vous direz que pour éprouver le besoin de remercier il faut avoir un motif. Non, remerciez c’est tout, sans vous poser de questions sur les raisons de dire merci. Si vous voulez éprouver cette joie sans cause qui donne à votre existence une saveur, une couleur, une lumière, apprenez à remercier aussi sans cause. En prononçant le mot « merci», c’est comme une source de lumière, de paix et de joie que vous faites jaillir dans votre âme. Et cette source inonde toutes vos cellules. Peu à peu, vous sentez que quelque chose en vous se vivifie, se fortifie, s’éclaire. Et si un jour vous avez à affronter de grandes épreuves, non seulement vous ne vous effondrerez pas, mais vous serez encore capable de continuer à remercier ; et c’est cette capacité de remercier dans les épreuves qui vous aidera à les surmonter.»

«Merci», «merci», voilà le mot le plus simple mais qui dénoue toutes les tensions. Répétez-le plusieurs fois en vous imprégnant bien de sa signification. Dès l’instant où vous introduisez en vous un sentiment de reconnaissance et où vous l’entretenez pour le faire grandir, il ne se limite pas à exister passivement. À cause de la loi de l’affinité, il attire par ses vibrations des sensations, des états qui lui correspondent. Toutes les bénédictions vous viendront de ce simple élan de gratitude. En remerciant, vous vous accordez avec le Ciel, vous sortez du cercle étroit de votre moi personnel, égocentrique, pour entrer dans la paix de la conscience cosmique.»